Logo de Xsoftware

Genèse du logiciel

Depuis plus de 20 ans, je développe et installe des progiciels. Je ressens de plus en plus l’insatisfaction, la frustration des TPE-TPI et PME-PMI de ne pas pouvoir trouver, dans des budgets en phase avec leur taille et leur capacité d’investissement, de solution informatique, adaptée à leurs besoins actuels, et suffisamment souple pour rester pérenne et s’adapter à leurs besoins futurs. Aujourd’hui, la performance d’une organisation, quelle que soit sa taille, exige que ses membres puissent disposer à tous moments, en tous lieux, de son système d’informations et ce sont peut-être ces petites structures qui le ressentent avec le plus d’acuité, obligées qu’elles sont de ne plus se cantonner à leur « vrai » métier.

Mon ambition est de proposer à la location, pour les TPE et PME, un progiciel hébergé sur Internet qui intègre les principales fonctions de gestion d’un système d’informations cohérent et efficace. Je souhaite aller au delà des définitions traditionnelles de « progiciel vertical » ou de « progiciel horizontal » et ambitionne de développer une notion « multi-dimensionnelle » qui englobe certains aspects de ces deux notions et en ajoute une troisième, le « progiciel respectueux des pratiques de l’entreprise et de ses acteurs ». En effet, pour ces petites structures, ne disposant pas de compétences informatiques, la plupart des progiciels verticaux, des progiciels métiers ne sont pas assez souples à mettre en oeuvre, ne sont pas assez finement adaptables, voire sont surdimensionnés, pour répondre précisément à leurs besoins. D’autre part, les progiciels horizontaux, progiciels dédiés à un domaine d’application particulier, forment un ensemble hétérogène dont les composantes disparates ne communiquent pas assez facilement entre elles pour répondre efficacement à des besoins particuliers ou pour anticiper sur de nouvelles problématiques. Je compte donc proposer un progiciel intégrant des briques de base regroupant certaines, les plus communes, des fonctionnalités de gestion commerciale, de gestion des relations des tiers, de traitement de texte, en l’occurrence les 3% utilisés dans 99% des cas, de gestion électronique documentaire, de gestion de production, de gestion des courriels, de gestion de géo-localisation et de marketing. De même, comme chaque organisation a sa propre terminologie, et comme au sein d’une même organisation, chaque service, chaque utilisateur a son propre vocabulaire, sa propre vision, sa propre perception de l’information, le progiciel donnera la possibilité à chacun de gérer son vocabulaire particulier, sa vision spécifique. Chaque entreprise a également ses règles métier, des pratiques qui évoluent. Pour ne pas imposer avec des schémas inappropriés, des organisations inopportunes, mon logiciel n’aura pas vocation d’intégrer toutes ces règles et ces pratiques mais donnera la possibilité d’adapter le système d’information existant en y ajoutant des informations, ou en occultant certaines, dont l’évaluation de la pertinence relèvera de l’entreprise et non pas de l’éditeur du logiciel.

L’essor considérable du haut-débit sur internet et particulièrement des technologies de l’ADSL permet désormais, auprès des TPE et des PME, de répondre efficacement aux attentes et exigences jusqu’alors réservées aux structures plus conséquentes. L’hébergement de progiciel n’est certes pas nouveau, pas plus que les technologies communément regroupées sous le vocable « Web 2.0 », mais cela devient accessible grâce au haut-débit Internet. Ce haut-débit permet non seulement un transit plus rapide d’un plus grand nombre d’informations mais il permet également et surtout une utilisation d’interfaces très riches et très proches de celles utilisées dans un contexte d’utilisation locale et déconnectée. Pour étendre le plus possible la capacité d’accès au logiciel et se rapprocher d’une utilisation « universelle », j’ai naturellement choisi de l’utiliser, côté client, au travers du navigateur internet Firefox, opérationnel sur les trois plus grandes familles de systèmes d’exploitation Windows, Linux, Mac OS. Son fonctionnement ne nécessite pas l’emploi d’un ordinateur de dernière génération et de très loin d’ailleurs. Ce navigateur, et quelques autres, s’appuie sur le moteur d’affichage Gecko, développé depuis 1998 dans le cadre du projet Mozilla. Une des préoccupations essentielles de la fondation Mozilla, est comme pour nous, le respect des normes et standards, en particulier ceux du W3C, sans pour autant ignorer ou négliger les spécificités propres à chaque organisation. En outre le souci de la fondation Mozilla d’intégrer les normes d’accessibilité répond tout à fait à ma philosophie de proposer un progiciel adapté et adaptable, même à certaines formes de handicap.

Ce site s’affiche mieux dans un navigateur conforme aux standards, Spread Firefox Affiliate Button